Demain est une autre nuit…

Imaginez une brume. Non, plutôt un brouillard. Un brouillard très épais, très très épais. De celui qui vous empêche de voir l’autre autrement que comme une ombre, vague, menaçante même peut être. De celui qui fait remonter vos peurs les plus profondes, comme si les fantômes d’un passé qu’on croyait oublié venaient soudain se rappeler à nous. Brouillard de la morphine ? Ou brouillard des souvenirs ?… Deux frères, l’un prisonnier d’un lit d’hôpital, l’autre prisonnier d’une enfance qu’il avait volontairement enfoui dans la mer. Deux frères que 39 ans de silence séparent. Trente-neuf ans de non-dits, de rancunes, de manipulation de souvenirs communs. Parce que c’est là la principale question du roman : comment deux frères peuvent avoir des souvenirs si différents ? Quelle est la part de réalité et la part construite de chacune de ces parcelles de notre passé ? Lequel des deux a raison ? Mais avoir raison, est-ce vraiment cela l’important ?…

Ce roman aurait pu être intéressant sur les thématiques abordées : la construction des souvenirs, la fratrie et la place de chacun des frères dans la famille, cette famille fantasque qui ne l’était peut être que dans l’inconscient d’enfants pour oublier les blessures et les douleurs… Mais l’auteur m’a perdue. Dès le début ou presque. Une écriture brouillonne, bâchée, peut-être volontairement complètement déconstruite parfois, comme l’avalanche de souvenirs sans ordre. Sauf que le lecteur n’est ni sous morphine, ni embué par l’alcool, et que le fil est parfois bien trop coupé brusquement pour autoriser un quelconque suivi de l’histoire. Je n’ai pas aimé l’écriture, je ne peux dire que j’ai été déçue, je ne m’attendais à rien de particulier. Je suis passée à côté peut être, à moins que ce ne soit l’auteur lui même, noyé dans les vagues de ses propres souvenirs…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s