Une joie féroce…

Et si notre vie n’était pas à la hauteur de nos rêves ? Et si nous ne vivions pas avec l’intensité que nos émotions et nos sentiments méritent ? Et si ce que nous croyons être un amour n’est qu’une routine dans laquelle on s’écrase et on s’oublie ? Et si nous arrêtions d’avoir une peur panique d’être nous mêmes ? Et si nous troquions notre mélancolie passive contre une joie féroce ?… Bref, et si nous commencions, à l’aube de notre mort, à vivre vraiment ?…

C’est toutes ces questions, et bien d’autres encore, que pose Sorj Chalandon dans son nouveau roman, Une Joie Féroce. Il nous conte l’histoire de Jeanne. Jeanne, une femme de 40 ans, qui pourrait être moi, qui pourrait être vous. Jeanne est libraire, elle a un boulot qu’elle aime, des collègues sympathiques et des clientes qui la réclament. Jeanne est mariée à Matt. Ils s’aiment (ah bon, vraiment ? ou vivent-ils simplement l’un à côté de l’autre ?). Jeanne est satisfaite de sa petite vie, mais sans s’en rendre compte, Jeanne est devenue fade, transparente, soumise aux besoins de son mari, surtout depuis la disparition de Jules. Jeanne veut être transparente, ne veut pas faire de bruit, ne veut pas prendre de place, d’ailleurs elle ne s’habille qu’en gris et noir. Tout bascule le jour où un vilain nodule envahit son sein, et où sa vie ne tient qu’au fil chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie… où sa vie lui échappe comme ses jolies boucles rousses qui restent sur l’oreiller ou s’enfuient dans la bonde de la douche…

A partir de ce moment là, vous ne lâcherez plus la main de Jeanne, et vous adorerez la voir se transformer et apprendre à être elle, à être fière, à vivre cette vie qu’elle n’a pas voulu avec plus d’intensité. Vous adorerez détester Matt, ce macho égocentrique et superficiel, qui, LUI, est perdu (parce que ce que ressent sa femme, cela ne compte pas), qui ne supporte pas de voir les cheveux de sa femme partout (« c’est dégueulasse quand même »), qui a toujours mieux à faire que de l’accompagner à ses séances de chimio, qui ne « peut pas la voir comme cela » et lui demande presque de se cacher lorsqu’elle rentre avec la tête rasée. Vous adorerez les amies de chimio de Jeanne, les inséparables : Brigitte, l’excentrique ex-taularde qui a appris très tôt, à ses dépens, que les hommes étaient des menteurs et des manipulateurs qui ne méritaient pas sa confiance, Assia, la colérique mais si douce à qui on a inculqué toute petite déjà que les femmes devaient être discrètes et soumises et qui a dû fuir, Mélody, le plus jeune de la bande, la plus fragile aussi, en quête de sa fille, la plus jolie petite fille du monde, Eva, kidnappée par son ex mari…

Ce roman de Sorj Chalandon est pétillant, rempli des rires de ses femmes qui n’ont d’autre choix que de se battre contre le mal qui les ronge, et qui découvre le pouvoir de cette sororité qui leur donne tant de force. Ce roman est rempli des couleurs redécouvertes, des émotions qui débordent, il y a des larmes, il y a des peurs, il y a des déceptions d’autant plus difficile à accepter qu’elles viennent des gens que l’on aime, il y a surtout des bras qui s’écartent et se serrent pour consoler, il y a cette main serrée dans la sienne lorsqu’on grelotte sous la couette, il y a ces confidences sur les vies d’avant, il y a ces plans sur la comète pour les vies d’après… et surtout cette folie qui germe dans leur petites têtes sous leurs perruques strictes ou colorées… à quoi cela va-t-il les mener ?…

Merci, Sorj Chalandon, pour ce roman de femmes, qui parlera à nombreuses d’entre nous. Merci pour ces portraits de battantes, et cette pointe de féminisme. Un roman qui fait profondément du bien à lire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s